Monica Campo, metteure en scène

Des visions qui anticipent ce qui doit être créé, des mots qui parlent à l’âme des acteurs, des raisons pour dire, l’urgence de partager.

 

LES MIMOSAS De L’Algerie

 

 

Trente ans après avoir quitté la ville, une femme retourne à Alger où vit toujours sa grand-mère. Dans une maison du Clos-Salembier (aujourd’hui El-Madania), ce huis clos de deux femmes, où il est question de la vérité sur la disparition d’un père et fils dans la tourmente de la guerre, est interprété par deux figures du Théâtre national algérien.
La pièce de Richard Demarcy prend prétexte d’un drame réel survenu dans le pays en 1957 : la condamnation et l’exécution de Fernand Yveton, un ouvrier communiste français solidaire de la rébellion algérienne. Surpris dans l’usine où il travaillait, alors qu’il réglait la minuterie d’une charge explosive pour éviter des victimes, Fernand Yveton sera guillotiné.

 

Cet épisode de la guerre d’Algérie a auparavant inspiré Plaidoyer pour un rebelle d’Emmanuel Roblès.

 

 

 

 

 

 

Migraaaants (Troupe Acier & Coton)

 

 

Ils viennent du Pakistan, d’Afghanistan, de Somalie, d’Erythrée, de Syrie, d’Irak, de Lybie, du Mali, d’Algérie, du Maroc, d’Haïti et de beaucoup d’autres endroits où la vie n’est plus compatible avec l’idée d’avenir. Ils sont des millions. Combien de millions ? On ne sait pas. On les appelle « migrants » et ils ont une seule chose en tête : la volonté d’arriver en Europe.

 

 

 

 

 

 

 

 

Variations sur Tchekhov (Troupe ACIER & COTON)

 

Des scènes, des bribes, quelques paroles, des extraits de La Mouette, Oncle Vania, Astrov, L’Ours, La Cerisaie, Ivanov, s’enchaînent avec des transitions anachroniques. C’est le temps de ce qui ne sera plus et le temps dont on rêve. Les personnages sont assoiffés de leurs désirs, de ce qui leur échappe. A l’intérieur, leurs passions se livrent à de violents combats dans ces tragédies trépidantes. Pris dans des triangles d’amours contrariées, les personnages récurrents se débattent pour obtenir l’impossible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contes par-ci, contes par-là (Troupe du même soleil, APF)

La Cie Monaluna et L’Association de paralyses de France vous presentent  » Manawée et Blanche neige » à la façon de la troupe « Du même Soleil » ! La rencontre de Blanche neige avec Manawée, un personnage d’un conte africain…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fort Bizarre (Troupe du même soleil, APF)

« Fort Bizarre » :
« Six candidats participent à un jeu télévisé « Fort Bizarre » pour gagner un gros chèque et le remettre à « l’Association Pour Fous Futés ».Six épreuves partagent l’équipe de Mars et de Vénus ; les épreuves pour récupérer la clef de la « cage au trésor » sur l’Ile de Fort Bizarre se corsent, s’accélèrent et se dramatisent pour finir en éclat de rire et d’humanité ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femmes en jeu 2015

Dis tes désirs, tes envies, tes emmerdes, cherche qui tu es, refuse de t’oublier, bats toi, résiste !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femmes en jeu 2014

Pour la parution de l’« Enquête sur l’amour » dans le n° 12 de La révolution surréaliste Magritte imagina un montage où autour de son tableau, La femme cachée, sont réunis les portraits de seize surréalistes les yeux clos.
Cette enquête concernait « l’idée d’amour, seule capable de réconcilier tout homme, momentanément ou non, avec l’idée de vie ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SoliTariTés (Troupe ACIER & COTON)

SoliTarité, la pièce de Gianina Carbunariu, présentée avec succès pour la première fois dans le cadre du Festival Lesneven en scène 2014

https://www.facebook.com/acier.coton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orgasme adulte échappé du zoo & Couple ouvert à 2 battants (Troupe ACIER & COTON)

 

Le spectacle est composé de 6 « récits ». Il dure au total 1h30. Conçu de manière modulable, chaque récit, d’environ 15min peut être joué séparément ou regroupé à la demande pour aborder des thématiques comme les violences, l’égalité femmes/hommes, la sexualité …

« J’ai grandi dans un univers féminin, en Colombie, mon pays natal. Ainsi, dès mes premiers pas en tant qu’artiste, j’ai par mon travail interrogé ma construction et ma condition de femme pour tenter de comprendre les relations entre les femmes et les hommes. En Amérique latine, les gens imaginent les hommes français très ouverts sur les questions de l’égalité. Ils pensent aussi les françaises comme des « femmes libérées » : un modèle à suivre pour le monde entier !

Arrivée en France depuis maintenant plus de dix ans, c’est une réalité bien plus contrastée que j’y ai découvert. Si, en Colombie et en Amérique latine, le machisme est omniprésent dans la société, il reste très prégnant en Europe et en France, de manière certes plus feutré mais tout aussi réel.
Ainsi, au pays des droits de l’homme, les droits des femmes s’ils sont
inscrits dans des lois ne sont toujours pas une réalité. Alors bien sur, le Mouvement de Libération des Femmes et les
revendications féministes d’hier et d’aujourd’hui participent de l’émancipation des femmes mais la vigilance est de rigueur dans cette période de remise en question des acquis.

C’est pourquoi je choisis de montrer et de dire l’importance à transmettre aux générations les enjeux du féminisme et de l’égalité entre les femmes et les hommes et le théâtre, cet espace de tous les possibles, est l’outil par excellence pour que résonne au sein de notre cité ces débats », Monica Campo

 

 

 

 

 

Femmes en jeu 2013

 

Spectacle sur l’histoire de quelques femmes artistes,
de George Sand, Camille Claudel, Niki de Saint Phalle, Kiki Smith, Agnès Varda aux Guerrillas Girls.

 

 

 

 

 

 

top